Cloud Computing avantages et inconvénients

Essayons d'y voir un peu plus clair ...


Schématisé par un nuage dans les manuels de réseaux, le cloud n’était au début qu’une métaphore pour désigner l’Internet, et toute la complexité inconnue qui est en dehors du réseau domestique. Mais ces dernières années lui ont donné un tout nouveau sens, et le cloud computing est désormais dans le jargon de tout programmeur, développeur d’applications ou utilisateur chevronné d’Internet.

Avec les services de cloud computing, on est capable d’accéder à ses informations en utilisant uniquement une connexion Internet. Tous les traitements et le travail de labeur seront réalisés par d’autres ordinateurs (généralement des serveurs). Les données aussi y seront stockées, de même que les droits d’accès. On paie selon la quantité de données et le temps de traitement qu’on utilise.

A première vue, tout cela semble très intéressant. On peut acheter un petit netbook de moins de 250 euros, et l’utiliser pour toutes les applications qu’on veut. C’est en quelque sorte un modèle client/serveur extrapolé sur un réseau gigantesque dans une optique de virtualisation. Mais n’oublions quand même pas que tous ces services payants de cloud computing doivent être rentabilisés par leurs vendeurs, et au dessous du seuil d’un certain nombre d’abonnés, un service peut s’arrêter. Car malgré que vous soyez un abonné fidèle d’une certaine application et que vous l’utilisiez quotidiennement dans vos activités personnelles ou professionnelles, elle peut ne plus avoir la côte parmi les autres utilisateurs, l’offre de service s’arrêtera alors suite aux pertes successives d’abonnés qui ne renouvellent plus, et vous n’aurez même pas de copie physique de votre application préférée. Et justement si vous réussissez à avoir une version téléchargeable, pensez aussi à acheter une machine assez puissante pour faire marcher votre logiciel, car souvenez-vous que l’ancienne était juste assez puissante pour se connecter à Internet et y accéder en tant que service de cloud computing.

- pérennité du matériel et risques techniques