Cloud Computing IBM LotusLive

Les principaux acteurs du Cloud Computing ...


Pour comprendre que Lotus n’a jamais été vraiment loin de ce mouvement de cloud computing, il suffit de revenir un peu en arrière.

1973, un certain David Wooley lance son PLATO Notes, un service de messagerie en ligne. Plus tard il s’associera avec Mitch Kapor de chez Lotus et Ray Ozzie, pour former Iris Associates, un groupe qui se focalisera sur le développement de produits qui combineront les capacités des ordinateurs avec ceux des premiers outils collaboratifs de PLATO. Iris s’occupait du développement de nouveaux systèmes, et Lotus se chargeait du marketing. Avec le grand succès de Notes R3, Lotus rachète Iris, et IBM rachètera plus tard Lotus. Ozzie pour sa part finit par créer une nouvelle société qui sera rachetée par Microsoft, et il se retrouve actuellement comme l’une des pièces maîtresses d’Azure, l’initiative de Microsoft dans le monde du cloud computing.

Dans cette offre de cloud computing, LotusLive inclut un service avancé de gestion de courriers, un calendrier partagé et de la messagerie instantanée pour 5$ par utilisateur et par mois. Pour 10$ par mois, on peut bénéficier de la vidéo conférence, d’un réseau social, et d’autres outils collaboratifs. Ils prévoient même le lancement d’un service appéllé "Communities", qui pourra étendre la collaboration à des communautés externes. Un créneau qui prend de l’ampleur, et attire beaucoup de startups comme Yammer, StatusNet, Sociacast ou Jive Software. IBM se concentre aussi sur l’intégration dans son offre d’applications noyau comme Salesforce.com, United Parcel Service (UPS), Skype et LinkedIn.

Ce récent LotusLive n’a donc pas de quoi rougir. Et c’est dans son propre contexte que la vraie signification de cette avancée nous paraitra plus claire : IBM et Microsoft ont été, et seront toujours impliqués dans le développement du cloud computing et des outils collaboratifs.